Dakar-Echo

Aissata Tall SALL:Présidentielles de 2017, le PS doit avoir un candidat

aissata_tall_sallOusmane Tanor Dieng veut un « respect mutuel » entre membres de BBY

Un « respect mutuel » doit exister entre les différentes formations politiques réunies au sein de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY), selon le secrétaire général du Parti socialiste (PS), Ousmane Tanor Dieng tout en concédant à chacune sa « souveraineté ».

Le compagnonnage dans « le cadre de Bennoo Bokk Yaakaar et tous nos interlocuteurs pour des politiques publiques réussies, doit se faire dans le cadre d’un respect mutuel et surtout du respect de notre souveraineté en tant que parti », a-t-il dit.

Ousmane Tanor Dieng présentait son rapport introductif au comité central du PS au cours de la session inaugurale du nouveau mandat de son premier secrétaire, élu à l’issue du 15 ème congrès qui s’est tenu les 6 et 7 juin dernier.

« (…) le président de la République, Macky Sall m’a appelé et m’a indiqué qu’il regrettait les propos prêtés ou tenus par Mahmouth Saleh et qu’il tenait à nous dire qu’il tient à notre partenariat parce que nous ne sommes pas des souteneurs », a-t-il révélé.

Des responsables de l’alliance pour la République (APR) voire de la coalition « Macky 2012 » ont prêté récemment à certains alliés dont le Parti socialiste une volonté manifeste de se démarquer ou de ne pas soutenir le président de la République qui fait l’objet d’attaque par l’opposition.

Selon M. Dieng, « il (Macky Sall) tient à notre partenariat en tant que parti responsable (…) ».

« Nous n’avons jamais été pris dans le cadre de nos rapports en flagrant délit de déloyauté ou de non respect de nos engagements. Ce comportement, nous continuerons à le tenir mais à condition que réciproquement tous nos alliés se comportent de la manière à notre égard », a déclaré le secrétaire général du PS.

Aminata Mbengue Ndiaye, présidente du mouvement des femmes du PS a par ailleurs soutenu que leur formation politique ne va pas répondre à ce genre de déclarations.

« Nous sommes en train de montrer au président de la République que nous sommes des personnes loyales, qui travaillent avec lui et cela ne lui fera jamais défaut. Ce n’est pas la peine de diaboliser les uns et les autres », a-t-elle estimé.

Le PS doit avoir un candidat en 2017, selon Me Aisata Tall Sall

Le Parti socialiste (PS, majorité) doit avoir son candidat à l’élection présidentielle de 2017, a déclaré une de ses responsables Me Aissata Tall qui estime que ce parti à vocation d’aller au pouvoir pas celui de recevoir des subsides si honorables soient-ils.

‘’Le PS doit avoir son candidat en 2017, ce parti a vocation d’aller au pouvoir pas celui de recevoir des subsides quelques honorables soient-ils’’, a dit Me Sall qui attend les conclusions du congrès de ce samedi pour avoir une idée nette des perspectives de cette formation politique.

Me Sall s’exprimait samedi à l’Université Gaston Berger (UGB) où elle était la marraine de la promotion 2013-204 des étudiants en Sciences juridique et politique (SJP).

Interpellée sur sa présence à l’UGB au moment où se tient la session inaugurale du Ps, elle a estimé que ‘’etre à l’UGB était pour elle une facon de commémorer Senghor qui était enseignant et ami de Gaston Berger à qui il voulait donner le nom à l’université de Saint-Louis’’. Pour elle ‘’le PS doit être fort’’ à l’image de ce qu’elle rêve pour le Sénégal.

Reconnaisant qu’elle aurait du être auprés de ses camarades, elle n’en estime pas moins avoir eu tort d’être à l’Université Gaston Berger pour tout ce que (le parrain)  »représentait pour Senghor » le pére fondateur du PS.

Le maire de Podor a encouragé les récipiendaires, soulignant que leur parchemein  »est le début d’un combat qui ne fait que commencer pour leur réalisation en tant qu’acteurs important de la vie du Sénégal ».

Cela requiert beaucoup d’effort, de courage et de persévérance, a-t-elle relevé.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire