Dakar-Echo

Affaire Petro tim: Aliou Sall se rétracte

Abdoulaye Wade gagne une manche dans son combat contre le frère du Président Macky Sall cité dans l’affaire scabreuse du pétrole.

Aliou Sall qui était l’invité de «Face 2 face» sur la TFM ne semble pas faire montre de la même détermination que lorsqu’il réagissait au chaud par rapport aux accusations portées contre lui par l’ancien Président.

Il se susurre que c’est son frère de Président qui l’a dissuadé de porter plainte contre Wade. Devant Aïssatou Diop Fall, il a dit à qui voulait l’entendre qu’il n’a pas «l’intention» de poursuivre le pape du Sopi devant le tribunal.

Motif invoqué ? «Je ne veux pas que les Sénégalais disent qu’après le fils, ils s’en prennent au père», a-t-il argué avant de conclure : «J’ai compris que son combat était dirigé contre Macky».

Tout ça pour ça ! Aliou Sall a tout de même tenté de convaincre l’opinion, document à l’appui, que les accusations de Wade sont fausses.

Restons avec le maire de Guédiawaye pour dire qu’il n’est pas en phase avec les républicains qui glissent des peaux de banane au maire de Dakar perçu comme un sérieux challenger de Macky en 2017.

«Ma conviction c’est de travailler avec Khalifa Sall, parce que c’est une grande autorité. Il ne faut pas lui créer des histoires et je sais que c’est la même position adoptée par le Président», a-t-il déclaré.

Le maire de Guédiawaye ne veut pas lâcher prise. Aliou Sall veut être président de l’AMS contre vents et marée.

A ceux qui se disent candidats du Président, Aliou Sall avertit : « ils peuvent raconter qu’ils sont candidats du Président, pendant ce temps moi je fais un travail de terrain.

Je suis parvenu à avoir 200 maires signataires à mes côtés. Si j’arrive à avoir 400 signatures, on saura qui va passer».

Par ailleurs, il a critiqué l’Acte 3 de la décentralisation : «il faut l’assumer, il y a des problèmes techniques, des manquements dans l’Acte 3 de la décentralisation». Et pour finir, l’édile de Guédiawaye soutient qu’il veut faire 15 ans à la tête de la mairie.

Ousmane Tanor Dieng sur l’affaire Petro Tim et Arcelor Mittal: il n’y a rien d’anormal

Ousmane Tanor Dieng, accompagné d’une forte délégation dont Cheikh Seck, député à l’Assemblée nationale, Abdoulaye Wilane et autre Barthélémy Dias, a été reçu par le khalife général des Mourides Serigne Sidy Moukhtar Mbacke.

Le secrétaire général du Parti socialiste a saisi l’opportunité pour indiquer que la clarification des documents devant édifier les Sénégalais dans les dossiers Pétro Tim et Arcelor Mittal s’inscrit dans l’ordre normal des choses, dans une démocratie normée où pouvoir et opposition jouent chacun son rôle.

Après avoir salué les relations privilégiées entre le PS et la famille de Serigne Touba, s’est en effet exprimé sur les dossiers Pétro Tim et Arcelor Mittal. « Ma position est simple.

Dans une démocratie, il y a l’opposition et le pouvoir. Ceux qui détiennent le pouvoir doivent l’exercer et ceux qui sont dans l’opposition doivent s’opposer librement. Le plus important simplement, c’est que l’Etat de droit soit respecté. Chacun reste dans son rôle dans le cadre des lois et régalements du pays.

Je crois que c’est çà le plus important. Si des critiques sont faites de manière générale au pouvoir, le pouvoir a les moyens, les canaux, les preuves pour répondre et çà, c’est le jeu démocratique.

Je pense que de ce point de vue, il n’y a rien d’anormal ». Et d’ajouter que « il n’y a rien de répréhensible. Il faut que chacun ait conscience de ses devoirs et responsabilités parce qu’une démocratie a besoin d’un pouvoir qui exerce ses responsabilités et d’autre part d’une opposition qui fait prévaloir ses droits ».

Mamadou NDOYE et la LD veulent la transparence

Se prononçant sur les affaires Petro Tim et Arcelor Mittal, les « Jallarbistes » ont réaffirmé leur constance à la transparence dans la gestion des affaires publiques comme à la reddition des comptes.

Sur l’affaire ayant opposé le Président Macky Sall et le Président Abdoulaye Wade relatives aux dossiers Petro Tim et Arcelor Mittal, il a tenu à déclarer : « nous sommes pour la transparence et la reddition des comptes. Cela signifie que sur tout problème où le gouvernement a le devoir de rendre compte, il doit être transparent et rendre compte »

 

Articles similaires

1 Commentaire

  1. isadoro14@hotmail.com'
    Karim WADE
    8 décembre 2014 à 22 h 54 min

    Je pense sincèrement
    que ce mongol de voleur
    qu’est Alioune Sall est atteint de
    schizophrénie.Mais de qui se prend ce malade mental ?
    Heureusement qu’il n’est pas intelligent
    sinon je pense qu’il essayerait même
    de mettre sa photo sur nos billets de banque.
    Je me demande jusqu’où ira ce retardé mental.
    J’ai du mal à voir ce gars sortir de nul part
    et foutre le bordel dans mon pays
    parce qu’il est tout simplement
    frère du président de la république.
    Non c’est certain qu’il y’a des
    liens de parenté entre Bernard Madoff
    et la famille Faye-Sall parce j’ai jamais vu
    des gens si gourmands.
    Si nous étions dans un état de droit,Alioune Sall
    après son scandal du siècle dans l’affaire Petro-tim
    aurait d’autres soucis avant de penser à une quelconque
    candidature.Mais la justice dépende de son frangin,
    il peut tout se permettre en attendant le départ
    de ce dernier pour qu’il fasse
    passation de service avec Karim Wade. WASSALAM…

Laisser un commentaire