Dakar-Echo

Acte III, un nouveau machin: l’Association des Départements du Sénégal

Me-Oumar-YoumL’Acte III de la Décentralisation n’a pas encore fini de faire dans l’inédit et la nouveauté. Dans la foulée des Conseils départementaux, voilà que l’Association des départements du Sénégal est portée sur les fonts baptismaux hier, dimanche, lors d’une assemblée générale constitutive présidée par le ministre de la Gouvernance locale Omar Youm. La nouvelle structure prend le relais de la défunte Association des régions du Sénégal (ARS).

L’Association des maires du Sénégal dirigée par le député-maire de Ziguinchor Abdoulaye Baldé a désormais son pendant au niveau des départements. En l’espèce, il s’agit de l’Association des départements du Sénégal qui a été portée sur les fonts baptismaux hier, dimanche 11 janvier 2015.

Réunissant l’ensemble des 45 départements du Sénégal, l’Ads se fixe pour objectif de « participer de façon active à la politique de développement économique et social du Sénégal, aux côtés des pouvoirs publics à travers l’amélioration continue de la décentralisation », comme l’a souligné par ailleurs le président du Conseil départemental de Rufisque, Souleymane Ndoye qui parlait au nom de ses collègues.

S’inscrivant dans la même dynamique, le président de l’Union des associations d’élus locaux (UAEL), Alé Lô, a émis le vœu que la nouvelle association qui remplace la défunte Association des régions du Sénégal (ARS), « relève les nombreux défis » qui l’attendent aux côtés des pouvoirs publics.

En l’occurrence, il s’agit de l’exécution, par les départements, des projets de la coopération décentralisée, initialement mis en œuvre par les anciennes régions et du financement correct des collectivités locales.

Omar Youm, le ministre de la Gouvernance locale, du développement et de l’Aménagement du territoire, qui présidait la rencontre, a profité de l’occasion pour révéler que le gouvernement va accorder plus de ressources aux collectivités locales.

« L’essentiel sera fait pour accroître les ressources financières allouées aux différents ordres de collectivités locales », a ainsi dit le ministre en réponse à une série d’interpellations sur les moyens alloués aux collectivités locales.

A titre d’argumentaire, Me Youm a fait remarquer que, depuis son accession au pouvoir, le chef de l’Etat a augmenté d’année en année le budget des collectivités locales, à travers le fonds de dotation et d’équipement, en le portant de 2,5 milliards en 2013 à 3,5 milliards en 2014 et à 6 milliards en 2015. « Ce qui est en dehors de ce que disent les textes», a t-il tenu à relever.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire