Dakar-Echo

Accord Arcelor Mittal-Sénégal: les politiques demandent à Macky d’éclairer les Sénégalais

ousmane_seyeMe Ousmane Sèye demande à Macky «d’éclairer davantage l’opinion»
Après l’avoir félicité d’avoir autorisé le meeting de l’opposition, le Front républicain (Fr/Jammu askan wi) demande au Président Macky Sall «d’éclairer davantage l’opinion publique sur les accords entre le Sénégal et la société Arcelor Mittal».

Cependant, Me Ousmane Sèye et ses camarades condamnent «fermement» l’appel du Secrétaire général du Parti démocratique sénégalais (Pds) à des élections anticipées et à la mise en place d’une commission de transition.

Dans un communiqué, le Front républicain rappelle à l’ancien Président que le Sénégal est un «pays démocratique avec un Président démocratiquement élu pour un mandat déterminé.

Le­quel est garant des institutions qui fonctionnent régulièrement, ce qui fait qu’aucun acte tendant à mettre un terme à la mandature du président de la République avant l’échéance fixée par la Consti­tution ne sera toléré par le peuple sénégalais». Le Fr/Jammu askan wi s’est toutefois réjoui que le PDS et ses alliés aient tenu leur meeting «sans trouble de l’ordre public».

L’UDR/ DOLEL YAAKAAR INVITE MACKY A ECLAIRER LES SENEGALAIS

Le leader de l’Union pour la démocratie et la réforme (Udr/ Dolel Yaakaar) invite le gouvernement à éclairer les Sénégalais sur les accusations de Wade concernant Arcelor Mittal et Petro Tim. Invité du jour de l’émission politique Objection de Sudfm (radio privée) hier, dimanche 23 novembre, Mansour Ndiaye a indiqué que les révélations de Wade ont semé de doutes au sein de l’opinion sénégalaise.

Le régime de Macky Sall ne doit rester aphone face aux accusations de l’ancien président de la République relativement à l’affaire de Arcelor Mittal et à celle de Pétro Tim. Le leader de l’Union pour la démocratie et la réforme (UDR/ Dolel Yaakaar), Mansour Ndiaye, est formel.

Invité hier, dimanche 23 novembre à l’émission Objection de la radio Sudfm (privée), Mansour Ndiaye a estimé que le gouvernement de Macky Sall doit éclairer la lanterne des Sénégalais sur ces deux affaires le plus tôt possible.

Et cela, avant même le sommet de la Francophonie. Car dit-il, «les révélations de Wade ont semé de doutes au sein de l’opinion sénégalaise».

«Quand un parti d’opposition voit qu’il y a des dysfonctionnements sur un dossier que le gouvernement a géré, je crois que c’est très normal qu’il demande des comptes. Je pense et conseille également à Macky Sall de répondre effectivement à ces interrogations parce qu’il a pris le pouvoir sous un élan extrêmement dense de bonne gouvernance et de transparence».

Toutefois, Mansour Ndiaye a tenu à se démarquer de l’appel au départ de Macky Sall, lancé par Me Wade, et la formation d’une Commission de transition pour un an, afin d’organiser une élection présidentielle en décembre 2015. «Le Sénégal a fait un grand bond en avant.

Il ne faudrait pas qu’on retourne en arrière sur ces déclarations incendiaires», explique-t-il. Non sans inviter les responsables du PDS à conseiller à Me Wade de prendre sa retraite, compte tenu de son âge trop avancé et de laisser la place aux jeunes du PDS pour mener le combat de l’opposition.

Pour finir, le responsable de l’Union pour la démocratie et la réforme, évoquant le tollé général soulevé par les Mémoires de l’ancien chef d’Etat Abdou Diouf, a invité les jeunes à moraliser l’espace politique national.

Aliou Sall traîne Me Wade devant la justice
Suite aux propos tenus à son encontre par l’ex président du Sénégal au cours du meeting du front patriotique vendredi dernier, Aliou Sall a décidé de mener l’affaire devant la justice ; une citation directe sera ainsi servie à Me Wade demain mardi, devant le tribunal correctionnel pour diffamation, renseigne Me Bamba Cissé, avocat du plaignant.

« Nous allons apporter une réponse judiciaire à une déclaration politique », a indiqué l’avocat, précisant qu’Aliou Sall conteste les déclarations de l’ancien chef d’Etat sur ces parts qui lui auraient été réservées dans la société en charge d’exploiter le pétrole au Sénégal.

Le frère du président Sall « veut laver son honneur », a-t-il affirmé.

Articles similaires

Laisser un commentaire