Dakar-Echo

À Cherbourg, Anta Ba fabrique ses propres savons 100 % naturels

À Cherbourg, Anta Ba fabrique ses propres savons 100 % naturels

Arrivée à Cherbourg-en-Cotentin en 2015, la jeune Anta Ba a lancé son auto-entreprise en avril dernier. Depuis, elle propose ses propres savons 100 % naturels.

Derrière l’auto-entreprise tourlavillaise « Les savons d’Anta » il y a la jeune Anta Ba, d’origine sénégalaise et tunisienne, qui a posé ses valises sur Cherbourg-en-Cotentin il y a 5 ans. Anta a depuis son plus jeune âge une peau sensible qui ne supporte pas n’importe quel gel douche, crème ou parfum.

Mon corps réagissait très mal, des boutons apparaissaient et j’avais la peau très sèche comme des écailles de poisson. Je n’avais pas envie de passer mes soirées à me badigeonner avec des crèmes ou des huiles plus ou moins efficaces.

Anta Ba
Il y a une dizaine d’années, elle a donc cherché une alternative à ces produits vendus dans le commerce ou en parapharmacie. « J’ai découvert un atelier de création de ses propres savons, avec lequel j’ai pris beaucoup de plaisir, car c’est un peu comme faire de la cuisine, et j’ai obtenu au final un savon doux et odorant ».

Des savons doux et nourrissants
Depuis, Anta fabrique elle-même ses savons à domicile en utilisant la technique de saponification à froid.

Des graisses (huiles d’olive ou de coco, beurre de karité) végétales et biologiques sont transformées manuellement et mélangées à de l’eau et de la soude. Pour y apporter de la couleur, j’y ajoute des minéraux comme l’argile. Mes savons sont surgraissés à plus de 8 %, afin qu’ils adoucissent et nourrissent ma peau profondément.

Sur internet et dans quelques points de vente
Assistante commerciale de formation, et préparée à la réglementation cosmétique, Anta Ba a profité d’une rupture de contrat professionnel pour lancer son auto-entreprise en avril dernier.

Les produits de sa fabrication artisanale possèdent tous un nom lié à ce qui lui tient à cœur ou à ses pays d’origine : Bedioune ou Gaparou pour le Sénégal, Marsa ou Kram pour la Tunisie.

Pour me lancer, j’ai fait le choix d’ouvrir une e-boutique (accessible depuis octobre sur internet et sur Facebook) et j’aimerais aussi vendre mes produits sur les marchés, au prix de 5 € ou 5,50 € pour les plus de 80 g.

Les clients du centre commercial de Pontmarais à Tourlaville peuvent les découvrir chez Patricia Leclerc et sa boutique « Le Garde-Manger ».

Active et très sensible à Mère Nature, Anta Ba a fait appel aussi à Handiprint du Groupe Lecaux pour la conception de ses emballages issus de matières recyclées et recyclables. Elle propose aussi des pochettes de transport pour savons, des éponges, des lingettes et autres accessoires zéro déchet de sa fabrication.

Les savons d’Anta sont sur Facebook ou sur le site internet www.les-savons-d-anta.fr.  :@lessavonsdanta@gmail.com.

Roger LESCROËL avec Presse de la Manche

Articles similaires

Laisser un commentaire