Dakar-Echo

A cause de la chaleur, ces pays risquent de devenir inhabitables en 2070

A cause de la chaleur, ces pays risquent de devenir inhabitables en 2070

Si rien n’est fait pour réduire le réchauffement climatique, certains pays du globe pourraient devenir invivables à l’horizon 2070.
Si vous avez prévu de vous rendre en Asie du Sud ou dans les pays du Golfe, il va falloir vous dépêcher. Le réchauffement climatique menace plus que jamais la planète.

Selon une étude du MIT, publiée mercredi, la Chine risque même d’être inhabitable d’ici 2070. Et d’autres pays risquent de suivre le même chemin.

La Chine
Selon le Massachusetts Institute of Technology (MIT), la plaine du nord de la Chine – qui compte la plus grande concentration d’humains de la planète – pourrait devenir la plus caniculaire du monde d’ici 2070. A tel point que les 400 millions d’habitants de la province, la plus peuplée du pays, ne pourraient plus y habiter.

« Cet endroit va être le plus chaud pour les vagues de chaleur mortelles dans l’avenir, en particulier avec le changement climatique », explique le professeur Elfatig Eltahir du MIT, qui a dirigé l’étude. Les vagues de chaleur humide, qui vont se multiplier à la fin du siècle, seraient d’une violence telle qu’elles tueraient des gens en bonne santé en seulement six heures, rapportent les chercheurs. « On ne meurt pas en dix minutes, mais il y a des conditions d’humidité et de température qui sont dangereuses pour la santé », nuance au Parisien le climatologue Jean Jouzel, auteur du livre Pour éviter le chaos climatique et financier, aux éditions Odile Jacob.

Le Bangladesh
Déjà durement touché par les dérèglements climatiques, le pays risque d’être littéralement submergé. Selon une étude de l’OCDE datée de 2008, à Dacca, la capitale, plus de 11 millions de personnes pourraient être exposées à des inondations dramatiques d’ici 2070, à cause notamment de la montée du niveau des mers.

Des vagues de chaleurs étouffantes menacent également le Bangladesh, comme le Pakistan ou certaines régions d’Inde. « L’augmentation des températures et de l’humidité en été pourrait atteindre des niveaux excédant la capacité de l’organisme humain à survivre sans protection », ont relevé des chercheurs du MIT en 2017.

Les pays du Golfe
En 2015, la même équipe de chercheurs du MIT avait dressé un constat similaire. S’appuyant sur des simulations climatiques régionales, les chercheurs avaient estimaient que « des pics de température humide dans la région du Golfe vont probablement frôler et dépasser ce seuil critique » si les émissions de gaz à effet de serre restent sur leur trajectoire actuelle. 

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire