Dakar-Echo

80 terroristes « neutralisés » lors de l’attaque de mercredi déclare la Gendarmerie burkinabè

80 terroristes « neutralisés » lors de l’attaque de mercredi déclare la Gendarmerie burkinabè

– Un important stock d’armes et de matériel a été récupéré.

La gendarmerie nationale du Burkina Faso a déclaré, jeudi, que 80 terroristes ont été « neutralisés » lors de l’attaque de mercredi qui avait coûté la vie à une trentaine de civils et 15 soldats dans le Sahel burkinabè.

Le premier bilan officiel faisait état de 30 civils, 14 soldats et trois supplétifs de l’armée burkinabè tués.

« Très touchés par la perte de nos frères d’armes, des volontaires et des civils infortunés, tombés dans l’embuscade contre les éléments de l’Escadron porté de Gendarmerie de Arbinda et du Peloton Mobile de Gorgadgi; mais fiers du combat qu’ils ont livré et qui a permis de mettre en déroute plus de 400 terroristes, neutraliser plus de 80 d’entre eux et récupérer un important stock de matériel, d’armes et de motos », a écrit jeudi, dans un communiqué, la gendarmerie nationale du Burkina Faso.

Mercredi, un convoi mixte composé de civils, d’éléments des forces de défense et de sécurité et de volontaires pour la défense de la patrie a été la cible d’une attaque terroriste dans la localité de Gorgadji (province du Seno, région du Sahel), indique le ministère.

Pendant la riposte les forces de défense et de sécurité et les volontaires pour la défense de la patrie (VDP) « ont abattu 58 terroristes et de nombreux autres ont été blessés et ont pris la fuite », selon le premier bilan.

Depuis 2015, le Burkina Faso est ciblé par des attaques terroristes ayant fait de nombreuses victimes et des milliers de déplacés internes.

En outre, les violences ont poussé quelque 17 500 personnes à quitter le pays depuis le début de l’année en cours selon l’ONU.

Articles similaires

Laisser un commentaire