Dakar-Echo

620 milliards FCFA mobilisés depuis mars pour faire face à l’inflation déclare Abdou Karim Fofana

620 milliards FCFA mobilisés depuis mars pour faire face à l’inflation déclare Abdou Karim Fofana

Le gouvernement du Sénégal a pu mobiliser depuis le mois de mars un montant de 620 milliards de francs CFA, correspondant à environ 10 % de son budget national, pour faire face à l’inflation, a indiqué, jeudi, le nouveau ministre du Commerce et des PME, Abdou Karim Fofana.

« Dans l’optique de renforcer la protection sociale, le gouvernement a dégagé une enveloppe de 620 milliards de francs depuis mars 2022, soit un peu plus de 10% du budget national qui est mobilisé pour faire face à l’inflation », a-t-il notamment dit.

M. Fofana intervenait l’occasion de la 21ème session des assises économiques annuelles du Mouvement des entreprises du Sénégal (MEDS), ouverte le même jour à Dakar sur le thème : « La résilience du tissu économique sénégalais’’.

« 300 milliards de subvention au carburant, à l’électricité et au gaz à la date du 30 septembre 2022 ont été injecté dans le pays’’, a ajouté l’ancien ministre en charge du suivi du Plan Sénégal émergent (PSE).

Ce qui fait que les prix ’’n’ont pas bougé dans notre pays’’ comparativement à des pays comme l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis qui ont connu une augmentation des prix du carburant à la pompe, a-t-il relevé.

Le ministre du Commerce a évoqué d’autres mesures prises par le gouvernement, à savoir 157 milliards de francs de renonciation aux recettes fiscales, pour éviter le renchérissement des coûts du riz, du blé, du maïs, du sucre.

Il a aussi cité 120 milliards de revalorisation de salaires des agents publics, 43 milliards de transferts d’argent en soutient à 543000 familles vulnérables.

Abdou Karim Fofana a souligné que le gouvernement a conscience qu’il faut faire davantage avec l’appui du secteur privé et des entreprises pour réussir la relance et s’adapter à ce monde de crise.

« Les entreprises sont la solution à ce défi’’, a-t-il lancé aux opérateurs économiques présents à cette rencontre annuelle du MEDS, en promettant d’être le ministre des commerçants et des entreprises en particuliers.

« Car, c’est vous qui transformez, donnez de la valeur et de l’emploi. C’est vous qui porterez la croissance à deux chiffres au Sénégal’’, a dit Fofana.

Il a rappelé que « le Sénégal a adapté la phase deux du PSE, dont la priorité était de permettre aux entreprises d’être le relais de la nouvelle trajectoire de croissance acquise grâce à la phase une »

Selon le ministre, l’objectif était de « résister aux chocs extérieurs et de juguler les effets de cette difficile conjoncture mondiale ».

Il a également relevé la mise en œuvre depuis deux ans du Plan d’action prioritaire ajusté et accéléré (PAP2A) qui permet de maintenir un niveau de performance satisfaisant dans les secteurs clés de l’économie.

‘‘L’exécution du Programme de résilience économique et social (PRES) doté d’un fond de riposte dénommé force Covid-19, (…) en vue de soulager les ménages et les entreprises s’est accompagnée d’efforts sur le plan fiscal consentis par l’Etat pour soutenir le secteur privé’’, a-t-il fait savoir.

Le président du MEDS, Mbagnick Diop, pour sa part a expliqué le choix du thème de cette XXIème session, en insistant sur la résilience économique.

« La résilience de notre trajectoire de croissance a des conséquences significatives à la fois sur le plan économique et social’’, a-t-il noté.

M. Diop a ajouté que « les économies les plus prometteuses sont celles qui ont la capacité de faire face aux aléas économiques, humains, technique ou financiers’’.

Pour cette 21é session, a-t-il expliqué, « il nous vient à l’esprit la seule volonté de booster la reprise de notre économie qui serait synonyme d’une dynamique sociale autour de la cohésion et la solidarité de tous’’.

Articles similaires

Laisser un commentaire