Dakar-Echo

6 UFR de l’Université Gaston Berger de Saint Louis décident de ne pas accueillir de nouveaux bacheliers

6 UFR de l’Université Gaston Berger de Saint Louis décident de ne pas accueillir de nouveaux bacheliers

Alors que la menace d’une année blanche ou invalide semble de plus en plus être écartée à l’université Gaston Berger de Saint-Louis (Ugb), l’Assemblée de l’université a finalement entériné, mercredi dernier, les décisions prises par les Unités de formation et de recherche (Ufr) pour sauver la face d’une institution à genou.

Les Ufr Crac, Sat, Seg, Sjp, S2ata et Sefs ont exprimé le souhait de ne pas accueillir de nouveaux bacheliers. Seules deux Ufr, notamment Sciences de la santé (2S), Lettres et Sciences humaines (Lsh) et l’Institut polytechnique de Saint-Louis (Ipsl) ont décidé d’accueillir des nouveaux bacheliers pour l’exercice 2018/2019.

L’université Gaston Berger de Saint-Louis (Ugb) semble trouver un début de solution pour relever le défi de boucler des années académiques alambiquées. Après plusieurs réunions de Conseil d’Unités de formation et de recherche (Ufr), au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation pour essayer de rattraper le temps perdu avec la grève des enseignants et des étudiants, l’Assemblée de l’université a finalement adopté un schéma pour sauver la face de l’institution, afin de partir sur de nouvelles bases à tous les niveaux d’enseignement.

Il n’y a pas lieu de s’étonner. L’instance de décision universitaire n’a fait qu’entériner avant-hier, mercredi 8 août, les décisions prises par les Unités de formation et de recherche (Ufr).

En effet, certaines instances d’Ufr, notamment 6 sur les 8 que compte l’Ugb, ont décidé de ne pas répondre favorablement à l’orientation des nouveaux bacheliers.

En gros, il faut retenir que les Ufr Civilisations, Religions, Arts et Communication (Crac), Sciences appliquées et technologies (Sat), Sciences économique et de Gestion (Seg), Sciences juridiques et politiques (Sjp), Sciences agronomiques de l’aquaculture et des technologies alimentaires (S2ata), Sciences de l’éducation, de la formation et du sport (Sefs), ont exprimé le souhait de ne pas accueillir des nouveaux bacheliers l’ouverture prochaine. Ces Ufr sont dans une optique de retrouver une année académique normale.

Seules deux Ufr, notamment Sciences de la santé (2S), Lettres et sciences humaines (Lsh) et l’Institut polytechnique de Saint-Louis (Ipsl) ont accepté d’accueillir de nouveaux bacheliers pour l’exercice 2018/2019.

L’Ufr Santé prendra le même nombre que l’année dernière, tout comme l’Ipsl va accueillir les bacheliers qui ont réussi au concours d’entrée.

L’Ufr Lsh va réduire le nombre de bacheliers pour l’exercice prochain.«La situation est inique. Chaque Ufr a pris ses responsabilités pour retomber sur une année normale. Le procès-verbal va être transmis au ministère de l’Enseignement supérieur», explique notre source.

Ibrahima Baldé

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire