Dakar-Echo

30 000 enfants-mendiants toujours dans la rue au Sénégal

30 000 enfants-mendiants toujours dans la rue au Sénégal

Il y a plus de 30 mille enfants-mendiants au Sénégal. L’information est donnée par Mody Ndiaye, secrétaire permanent de la Cellule nationale de lutte contre la traite des personnes (CNLTP).

Selon le quotidien L’As, M. Ndiaye s’exprimait lors d’un séminaire de renforcement de capacités des magistrats, policiers et gendarmes.

Pour Aminata Kébé du Commissariat des Nations unies, l’application de la loi contre un tel fléau s’explique par des résistances socioculturelles. Poursuivant, elle indique que ce qui rend difficile la lutte contre cette forme de trafic, c’est que beaucoup de Sénégalais donnent chaque matin de l’aumône.

Pourtant depuis quelques années plusieurs initiatives ont été prises pour sortir les enfants de la rue.

En Juillet 2016, Macky Sall annonçait avoir ordonné « le retrait d’urgence des enfants des rues » sous peine de sanctions contre les parents fautifs ».

« Pour la protection des Droits des enfants et groupes vulnérables, j’ai ordonné le retrait d’urgence des enfants des rues », avait écrit le président Sall sur son compte twitter.

Il ajoutait que pour sauver les talibés, l’État prévoyait des « amendes et peines de prison pour ceux mettant leurs enfants dans la rue ».

En 2014 un Collectif dénommé “stop à la mendicité des enfants-doyna-(ça suffit en langue wolof)” avait été lancé par divers acteurs de la société dont des artistes et éducateurs.

En 2010, le Premier ministre, Me Souleymane Ndéne Ndiaye avait interdit la mendicité dans les rues de Dakar qui en plus des enfants talibés, et est aussi pratiquée par des adultes venus pour la plupart des pays limitrophes du Sénégal.

A la suite à une polémique née de cette décision, le président Abdoulaye Wade l’avait désavoué en soutenant lors d’une audience avec des religieux, n’avoir jamais été au courant d’une telle mesure.

Articles similaires

Laisser un commentaire