Dakar-Echo

26 milliards de la Belgique pour des projets de développement au Sénégal

26 milliards de la Belgique pour des projets de développement au Sénégal

La Belgique va financer des projets de développement dans les trois régions du pôle Sine-Saloum (Kaolack, Fatick et Kaffrine, Centre) pour un montant total de 26 milliards de F CFA, a annoncé vendredi à Dakar, le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Birima Mangara

Présidant l’ouverture des travaux de la 13ème session de la Réunion technique mixte de coopération entre les deux pays, le ministre du Budget a indiqué que ces fonds vont servir à la promotion de l’entreprenariat durable et la création d’emplois décents, la santé de la femme, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent et les formations, les études et les expertises.

Selon M. Mangara, la promotion de l’entreprenariat durable et la création d’emplois décents devrait permettre de renforcer l’émergence et d’améliorer la performance économique, sociale et environnementale des micro-petites et moyennes entreprises dans le pôle Sine Saloum.

S’agissant du domaine sanitaire, Birima Mangara a informé que l’objectif est de rendre effectif l’accès au bénéficiaires aux services de santé reproductive de qualité avec un focus spécifique sur la réduction de la mortalité maternelle, la promotion de la planification familiale et la prévention des violences basées sur le genre.

La troisième intervention relative aux formations, études et expertises, vise, selon le ministre du budget, à renforcer les compétences des parties prenantes du Programme de coopération sénégalo-belge.

Par ailleurs, M. Mangara a informé qu’entre 1990 et 2016 la Belgique a apporté au Sénégal des financements d’un montant 135,78 millions d’euros, soit environ 89 milliards de F CFA. Il a précisé que ces montants ne sont pas inclus dans les financements fournis par la coopération bilatérale qui s’élèvent 155 milliards de F CFA entre 1990 et 2016.

Pour sa part, le directeur général de la coopération belge a indiqué que cette convention va supprimer l’exonération fiscale pour une période de cinq ans, qui peut être reconduite moyennant l’atteinte de certains critères dans le domaine de la mobilisation des ressources nationales.

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire