Dakar-Echo

217 migrants secourus en mer en une seule journée via le détroit de Gibraltar

217 migrants secourus en mer en une seule journée via le détroit de Gibraltar

Les migrants essayaient de traverser le détroit de Gibraltar.

Les services de sauvetage en mer espagnols ont annoncé avoir secouru, au cours de la seule journée de lundi, 217 migrants dont un bébé, qui tentaient de gagner l’Espagne à bord de 10 embarcations parties d’Afrique.

Les migrants essayaient de traverser le détroit de Gibraltar ou la partie la plus occidentale de la Méditerranée, selon les différentes informations publiées tout au long de la journée sur Twitter par l’établissement public espagnol Salvamento maritimo. Parmi eux figuraient au moins 24 femmes et un bébé.

A bord de l’une de ces embarcations précaires, les sauveteurs ont trouvé 55 personnes, qu’ils ont transportées jusqu’à Almeria en Andalousie. « Les autorités marocaines ont annoncé qu’elles avaient secouru 80 personnes, à bord de quatre embarcations, et les avaient conduites à Tanger », a rapporté l’établissement public espagnol.

635 morts depuis janvier en Méditerranée
Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), les migrants qui tentent ainsi la traversée vers l’Espagne sont surtout de nationalités marocaine, algérienne, guinéenne, ivoirienne, gambienne et syrienne.

Au total, 635 personnes sont mortes ou ont disparu dans l’ensemble de la Méditerranée depuis janvier. Au moins 217 ont péri en passant par l’ouest de la Méditerranée, selon un bilan au 21 mai de l’OMI.

L’Espagne est restée en 2017 la troisième porte d’entrée en Europe des migrants via la Méditerranée, après l’Italie et la Grèce. La semaine dernière, l’Association pour les droits humains d’Andalousie (APDHA) avait assuré dans un communiqué : « depuis le début de l’année, le nombre de personnes mortes en tenant de gagner l’Espagne a augmenté de 150 % ».

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire