Dakar-Echo

1639 milliards F CFA de la France pour 10.000 entreprises africaines

1639 milliards F CFA de la France pour 10.000 entreprises africaines

Amadou Bâ, le ministre sénégalais de l’Economie et des Finances et son homologue français Bruno Le Maire ont procédé, vendredi à Dakar, au lancement officiel de « Choose Africa » (choisir l’Afrique en anglais), une initiative française qui ambitionne d’accompagner 10 000 entreprises africaines d’ici 2022 à travers un financement de 1639 milliards F CFA, soit 2,5 milliards d’euros.

« Je suis heureux de lancer Choose Africa, un nouveau visage du partenariat entre l’Afrique et la France. Le 28 novembre 2017, devant les étudiants de l’Université de Ouagadougou (Burkina Faso), le président Emmanuel Macron s’était engagé à ce que la France soutienne plus et mieux le développement des Petites et moyennes entreprises (PME) africaines. C’est ce visage historique et nouveau des relations économiques entre la France et l’Afrique que nous lançons aujourd’hui », a indiqué Bruno Le Maire, le ministre français de l’Economie et des Finances.

Le programme « Choose Africa », qui vise à « accélérer la croissance des PME en Afrique », sera mis en œuvre par l’Agence française de développement (AFD) et sa filiale pour le secteur privé Proparco (Groupe Agence française de développement).

De l’avis d’Alexandre Pointier, le Président directeur délégué du Groupe Agence française de développement (Proparco), « Choose Africa est un programme regroupant tous les outils de financement, d’accompagnement technique mais aussi de promotion de l’environnement des affaires qui seront mobilisés par les équipes du Groupe Agence française de développement pour accompagner les Très petites entreprises (TPE) et les PME aux différents stades de leur développement, c’est-à-dire de la création à l’internationalisation ».

En outre, M. Pointier a précisé que « ce financement de 1639 milliards F CFA (2,5 milliards d’euros) se décompose de la façon suivante : 1 milliard d’euros d’investissement en fonds propres (655 millions F CFA) et 1,5 milliard d’euros (983 milliards F CFA) de financement en prêts et garanties ».

Dans la mise en œuvre de ce programme d’envergure, le Groupe AFD accompagnera, en premier lieu, « les PME innovantes et en forte croissance en entrant directement au capital de l’entreprise ou en investissant dans les fonds dédiés qui, eux-mêmes, prendront des participations dans ces entreprises. Sur le montant d’un milliard d’euros consacré aux prises de participation, au moins 65 millions d’euros (42 milliards F CFA) cibleront spécifiquement les start-up du numérique dans le cadre du programme Digital Africa », a renseigné Alexandre Pointier.

En second lieu, a poursuivi le Président directeur délégué du Groupe Agence française de développement (Proparco), « Choose Africa est un soutien aux financements en prêt pour les TPE et les PME au travers des institutions financières locales ».

Pour ce faire, le Groupe de l’AFD visera essentiellement deux canaux. « Le premier canal, ce sont les lignes de crédit avec plus de 900 millions d’euros (590 milliards F CFA) et le deuxième canal, c’est la garantie avec 600 millions d’euros (393 milliards F CFA) consentis sur la période considérée aux institutions financières », a informé M. Pointier.

De son côté, Bruno Le Maire, notant que « c’est le problème du financement qui bride le développement des PME et des start-up », a fait savoir que le soutien du secteur privé africain « doit passer par l’accompagnement de ses PME qui représentent 60 % de l’emploi ».

Concluant à ce sujet, le ministre français de l’Economie et des Finances a martelé que « l’initiative Choose Africa répond précisément à ce défi car, la complémentarité entre le financement et l’accompagnement doit créer un cercle vertueux indispensable à l’émergence d’un secteur privé africain productif et créateur d’emplois de qualité ».

Pour sa part, Amadou Bâ, le ministre sénégalais de l’Economie et des Finances, a souligné que le président de la France Emmanuel Macron « a compris que le continent africain est une terre d’innombrables opportunités de partenariats mutuellement bénéfiques ».

En effet, ajoute M. Bâ, « l’Afrique est l’une des régions les plus dynamiques au monde. Ces dernières années, beaucoup d’efforts ont été fournis par les gouvernements africains pour améliorer l’offre d’infrastructures productives, renforcer l’accès au facteur technique de production surtout l’énergie, lutter contre les rigidités du facteur travail, adopter l’offre d’éducation et de formation aux besoins de l’entreprise et assainir l’environnement de l’entreprise à travers un bon système de gouvernance ».

Après le lancement du programme Choose Africa, Amadou Bâ, le ministre sénégalais de l’Economie et des Finances et son homologue français Bruno Le Maire se sont rendus à la gare de Dakar, point de départ du Train express régional (Ter) qui relie la capitale à Diamniadio (périphérie de Dakar).

Ibrahima Dione

Articles similaires

Laisser un commentaire