Dakar-Echo

130 milliards pour la viabilité des collectivités territoriales sénégalaises

130 milliards pour la viabilité des collectivités territoriales sénégalaises

Le gouvernement du Sénégal a signé, lundi à Dakar, un contrat de financement de 130 milliards de F CFA avec la Banque mondiale et l’Agence française de développement afin de renforcer la viabilité des collectivités territoriales.

S’exprimant lors de la Conférence nationale sur l’aménagement et l’attractivité du territoire, l’ambassadeur de France au Sénégal a indiqué que ces fonds sont destinés à financer le Programme d’appui aux collectivités et agglomérations du Sénégal (PACASEN).

Ce dernier devrait permettre d’abord, le placement direct des ressources des collectivités locales afin qu’elles puissent financer leurs projets de développement et ensuite cibler quelques 123 communes qui bénéficieront de ressources financières supplémentaires après avoir respecté un certain nombre de critères de performance.

Poursuivant, le diplomate a informé que le PACASEN vise, par ailleurs, à renforcer les capacités des agents locaux afin de permettre aux collectivités d’être plus autonomes, plus fortes et plus en mesure de porter des projets d’investissements pour répondre aux besoins des usagers.

En outre, il s’est réjoui de la coopération dynamique entre son pays et le Sénégal qui constitue la première destination des collectivités françaises en matière de coopération de jumelage.

« Je suis très heureux qu’avec le ministère de la gouvernance locale que nous ayons pu mener à bien le programme qui permet le financement conjoint, chaque année, à hauteur de 463 000 euros du meilleur projet de développement entre deux collectivités locales (française et sénégalaise) », a-t-il conclu.

« Le PACASEN n’est pas un projet de la Banque Mondiale, mais un financement du programme gouvernemental qui sera versé dans le budget national. La plus grande partie des ressources du Programme iront directement aux Collectivités Territoriales bénéficiaires », a ajouté Louise Cord, Directrice des Opérations de a Banque mondiale au Sénégal.

Elle a souligné que ledit soutient deux dimensions clés de la mise en œuvre de l’Acte III. D’un côté, il vise à améliorer le niveau et l’allocation des ressources financières des collectivités territoriales. Et, de l’autre, il vise à renforcer la capacité et la performance des Collectivités Territoriales à gérer ces ressources de manière transparente et inclusive.

Plus spécifiquement, le PACASEN permettra d’abord une augmentation sensible des ressources des Collectivités Territoriales. A travers le programme, l’allocation globale des transferts de l’Etat destinés à toutes les Collectivités Territoriales accroitra.

« Ainsi, pour les 130 Collectivités Territoriales ciblées par le Programme, à titre pilote, le PACASEN soutiendra un système d’incitation et d’accompagnement qui leur permettra d’accéder aux ressources additionnelles pour les investissements publics locaux à travers des allocations conditionnelles basés sur les critères de performance préétablies », a poursuivi Mme Cord, soulignant que le PACASEN permettra également une refonte des mécanismes de transferts de l’Etat pour les rendre plus efficients afin de toucher les Communes dans le besoin.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire