Dakar-Echo

1,2 milliard pour résorber le déficit en eau dans l’arrondissement de Fimela

1,2 milliard pour résorber le déficit en eau dans l’arrondissement de Fimela

Le directeur d’exploitation de l’Office des forages ruraux (OFOR), Ndiamé Diop, a annoncé un financement de la Banque mondiale (BM) d’un montant de 1,2 milliard de francs CFA pour résorber dans la durée le déficit d’eau courante dans l’arrondissement de Fimela.

’’Ce projet important financé par la Banque mondiale entre dans le cadre des solutions à court et moyen terme du problème d’eau de l’arrondissement de Fimela’’, a précisé M. Diop, jeudi, lors d’un Comité régional de développement spécial consacré au problème d’approvisionnement en eau potable des populations de cette zone de la région de Fatick.

Ce projet est financé à travers le programme eau assainissement en milieu rural pour un coût de 1,2 milliard de francs CFA et le démarrage des travaux est prévu en juin, a-t-il ajouté en présence du gouverneur de la région de Fatick, Gorgui Mbaye et du directeur général de l’OFOR, Sény Ndao.

En terme de consistance, il a annoncé la mise en place d’ouvrages de régulation pour une meilleure gestion du réseau, le renforcement de la production à Tassette à travers deux nouveaux forages, d’une capacité journalière de près de 6000 mètres cubes, qui viendront s’ajouter aux quatre forages en place.

’’Nous allons parmi d’autres réalisations financer 5000 branchements sociaux en rapport avec les populations, la réalisation d’un château d’eau, a-t-il ajouté.

En attendant, a-t-il précisé, ’’il y a des mesures d’urgences réalisées soit par l’OFOR ou par la Société d’exploitation d’ouvrage hydraulique (SEOH), un opérateur privé intervenant dans la zone en début d’année avec le maillage de la conduite, mais aussi des travaux de reconfiguration au niveau de Thiadiaye, ou encore le renouvellement du forage de Tassette entre autres’’.

A ce propos, le gouverneur de la région de Fatick, Gorgui Mbaye, a indiqué que l’OFOR a décidé d’apporter des ’’mesures significatives’’ allant dans le sens d’améliorer l’approvisionnement journalière en eau des populations des communes de Fimela et Palmarin particulièrement touchées par le déficit en eau.

’’En accord avec l’OFOR et la SEOH, le nombre de camions d’approvisionnement quotidien va passer de sept à dix pour les populations et gratuitement. Les tarifs appliqués aux hôteliers pour un camion-citerne de 10 mètres cubes vont passer de 35 000 francs à 25 000 francs à Palmarin et de 25 000 francs à 15 000 à Fimela’’, a t-il dit.

M. Mbaye s’est félicité de ces mesures provisoires concrètes prises d’un commun accord avec les responsables techniques de l’OFOR et SEOH.

Les autorités administratives des zones concernées et les maires de Fimela et Palmarin, deux communes de l’arrondissement de Fimela, ont pris part au CRD.

L’arrondissement de Fimela compte environ 70 000 habitants qui depuis le mois d’octobre rencontrent des difficultés d’approvisionnement en eau potable.

Articles similaires

Laisser un commentaire