Dakar-Echo

117 villages abandonnent l’excision dans le fouladou

117 villages abandonnent l’excision dans le fouladou

Le Sénégal s’est fixé pour zéro cas pour la pratique de l’excision en 2015, l’Ong Tostan remobilise encore les communautés qui s’engagent à déclarer publiquement qu’elles vont jeter les lames. En effet, malgré l’entrée en vigueur de la loi contre l’excision en 1999 à l’Assemblée nationale, les populations continuent toujours à pratiquer cette activité néfaste. Et cette action de sensibilisation du dimanche 14 mai 2017 est co-organisée par Tostan, UNICEF et UNFPA. Faut-il préciser que cette activité est entièrement financée par Orchid Project.

Le maire de la commune de Dialambéré, M. Bouna Koïta prenant la parole, a fait un plaidoyer pour que sa commune ait une classe Tostan. « Il nous faut un traitement intercommunal parce que Diambéré est entourée de 6 communes. Je suis contre excision car c’est un crime. Les femmes veulent l’équité mais elles aiment aussi les mariages précoces. Et c’est contradictoire. Il faut un élan de solidarité intercommunautaire.

117 villages se sont donné rendez vous à Thiara pour déclarer ouvertement qu’ils abandonnent l’excision. Présentement, 6338 villages au niveau ont renoncé définitivement aux pratiques de l’excision, les mariages précoces et forcés. Ainsi, Mariétou Baldé au nom de la communauté en même temps conseillère municipale à Dialambéré a déclare : « on doit arrêter l’excision car en tant que matrone de case de santé, je connais les méfaits de l’excision ».

Mme Guèye née Binta Sall, infirmière chef de poste de Thiara, est revenue sur les dangers de l’excision pour la santé de la femme parmi lesquels il y a des accouchements difficiles à cause de cette pratique. En plus, la fille est exposée à la propagation du sida.

La coordonnatrice nationale de Tostan qui a présidé cette activité de mobilisation sociale a révélé que depuis 2012 Tostan et Orchid Projet ont mis en place un programme de renforcement communautaire à travers des activités transfrontières et des tournées de sensibilisation, des émissions radiophoniques Mieux, les juristes et les personnels de santé sont mis à contribution pour arriver à de meilleurs résultats.

Source: alkuma.info

Digital Manager – Chef de projet chez Alixcom Dakar |
E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles similaires

Laisser un commentaire